• Ôde à mon compagnon

    Ôde à mon compagnon

    Je refleuris du Sud

    C’était beau comme sagesse

    fondamentale comme la beauté

    De comprendre la vie si indivisible, simple et confiante

    Si précieuse m’en a ravie l’opercule, l’œil et le cœur.

    J’ai envie de partage, de lectures et d’amour.

    Tu m’en donnes tant mon ange-troubadour,

    Tes mains m’enchantent mon musicien

    et me bercent, ton rire m’éclaire, tes mots m’apaisent.

    Ton soutien à partir pour mieux revenir… tu m’épaules toujours.

    La courte échelle dans les ravines de mon mental, de l’eau bue au creux de ta main

    Quand la soif m’étreint.

    Et la peau de ton âme si sereine au toucher.

     

    Je reviens pleine de chemins.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :